La continuité des activités consiste à répondre aux scénarios de risques parmi les plus difficiles à traiter : ceux dont l’impact est très élevé, allant jusqu’à la survie de l’entreprise mais dont la probabilité d’occurrence est faible, voire très faible. Le programme de continuité doit trouver le compromis acceptable entre ne rien faire (et engager la survie de l’entreprise si le scénario survient) et en faire trop avec des coûts potentiellement très élevés pour un scénario qui ne se produira peut-être jamais…