L’agence européenne de la sécurité des systèmes d’information, l’ENISA (European Network an Information Security Agency) basée à Heraklion, dont le rôle a été renforcé par le règlement européen « Cyber Act » a publié un référentiel des risques Cloud en 2009 et revu en 2012. Ce référentiel fait partie du programme des certifications CCSK et CCSP. Il aborde les bénéfices des services Cloud pour la sécurité, les risques et propose une évaluation générique en fonction de la vraisemblance et de l’impact métiers des scénarios envisagés.

L’agence européenne de la sécurité, ENISA a vu son rôle renforcé par le règlement européen « Cyberact ». Ce même règlement prévoit la mise en place d’une certification européenne. L’ENISA a initié un groupe de travail pour la mise en place de cette certification. De nombreuses initiatives, locales ou internationales existent déjà. Les certifications Cloud sont abordées aussi bien dans les programmes du CCSK, du CCSP que du CCAK. L’ENISA a abouti à une première version du schéma de certification : « European Union Cybersecurity Certification Scheme for Cloud Services » (EUCS). Cette initiative s’inspire naturellement de schémas nationaux comme SecnumCloud en France ou le catalogue C5 en Allemagne. Deux directions sont jusqu’ici suivies par ces initiatives pour évaluer la sécurité des fournisseurs de Cloud. L’approche du monde ISO (ISO 27001, ISO 27017, ISO 27018…), par exemple en France pour la certification des hébergeurs de données de santé. L’approche des auditeurs internationaux, notamment avec les attestations ISAE 3402.