EBIOS est une méthode d’analyse de risques développée dans sa version initiale par la DCSSI (direction centrale) devenue ANSSI (agence nationale). Cette méthode qui a évolué d’EBIOS 2010 vers EBIOS Risk Manager est couramment utilisée dans le cadre des homologations (défense, référentiel général de sécurité, activités d’importance vitales…), pour certifier ISO 27001 les systèmes de management de la sécurité ISO 27001 (mais également les certifications Cloud) ou établir des attestations de conformité (SOC for Cybersecurity par exemple) L’analyse et le traitement des risques sont des activités de fond pour tout professionnel de la sécurité car il s’agit d’adapter les mesures de sécurité au niveau requis. EBIOS Risk Manager peut par conséquent être suivie dans un cadre plus large que les homologations et les certifications.EBIOS est une méthode d’analyse de risques développée dans sa version initiale par la DCSSI (direction centrale) devenue ANSSI (agence nationale). Cette méthode qui a évolué d’EBIOS 2010 vers EBIOS Risk Manager est couramment utilisée dans le cadre des homologations (défense, référentiel général de sécurité, activités d’importance vitales…), pour certifier ISO 27001 les systèmes de management de la sécurité ISO 27001 (mais également les certifications Cloud) ou établir des attestations de conformité (SOC for Cybersecurity par exemple) L’analyse et le traitement des risques sont des activités de fond pour tout professionnel de la sécurité car il s’agit d’adapter les mesures de sécurité au niveau requis. EBIOS Risk Manager peut par conséquent être suivie dans un cadre plus large que les homologations et les certifications.

Le dispositif de sécurité des activités d’importance vitale (SAIV) est piloté en France par le SGDSN. Ce dispositif comprend des aspects liés à la sûreté, la sécurité physique et la cybersécurité. L’objectif est d’associer pouvoirs publics et entités publiques et privées, sur le périmètre de leurs activités les plus critiques pour la nation. La liste des entités OIV n’est pas publique. Les critères de désignation sont fixés par les ministères coordonnateurs. Plus récemment, des obligations ont été imposées par la directive NIS et ses transpositions nationales aux Fournisseurs de Service Numérique.