Le RGPD (règlement européen sur la protection des données) impose dans son article 35 de réaliser un AIPD (ou Data Protection Impact Assessment) lorsqu’un traitement est susceptible d'engendrer un risque élevé pour les droits et libertés des personnes concernées. Cet article donne des conseils pour mettre en œuvre cette activité d’une manière la plus pragmatique possible. Les référentiels et bonnes pratiques sont issus de plusieurs sources : ISO 29134 (guidance for privacy impact assessement), CNIL et les lignes directrices du WP29 (remplacé depuis l’entrée en application du règlement par le comité européen de la protection des données).